Home > la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine

Click for English version of this page.

JOUR DE L’ÉMANCIPATION

Célébration œcuménique de l’émancipation canadienne
Revenez sur cette page le 27 juillet pour une ressource vidéo téléchargeable à utiliser dans des contextes locaux : service d’adoration, prières, musique et sermon.

#cdnoecjoureman21
#cdnecuemanday21

Ressources de la Journée de l’émancipation du gouvernement du Canada  Télécharger ici

Le 24 mars, les membres de la Chambre des communes ont voté à l’unanimité pour désigner officiellement le 1er août Jour de l’émancipation au Canada. C’est ce même jour, en 1834, que le Parlement britannique abolissait l’esclavage dans toutes ses colonies, dont le Canada.

Le Jour de l’émancipation célébrera la force et la résilience des Noirs et des Autochtones, tout en pointant du doigt le racisme individuel et institutionnel. Ce sera l’occasion pour les Canadiennes et les Canadiens de réfléchir au racisme, de se renseigner et de s’engager dans la lutte permanente contre les préjugés et la discrimination.

Pendant presque 400 ans, quelque 12 millions d’enfants, de femmes et d’hommes africains ont été enlevés et vendus comme esclaves dans les Antilles ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud. La traite transatlantique des esclaves a tué des millions d’Africains. Plusieurs ont trouvé la mort dans la résistance, durant les longues marches forcées vers les bateaux d’esclaves ou durant la traversée, des suites des mauvais traitements et de la malnutrition. On estime que plus de deux millions d’Africains ont perdu la vie avant même de toucher terre. Ceux qui ont survécu à la traversée ont été contraints de changer de nom et d’abandonner leurs croyances et leur langue. Forcés de travailler dans les champs, de servir de manœuvres ou de veiller à l’entretien domestique, les esclaves noirs ont joué un rôle important dans la prospérité économique des colonies qui les ont asservis.

Le Jour de l’émancipation marque aussi la fin de l’asservissement des peuples autochtones qui, jusqu’en 1750, représentaient les deux tiers des esclaves au Canada. Les colons français dépendaient beaucoup de ces esclaves pour les récoltes, l’essor du commerce des marchandises et la survie pendant les hivers rigoureux. Après la création du Haut-Canada par les Anglais, le nombre d’esclaves noirs a grimpé en flèche, jusqu’à ce que ces derniers soient plus nombreux que les esclaves autochtones.

En 1834, le Parlement britannique adopta une loi abolissant l’esclavage dans toutes les colonies de l’Empire, y compris au Canada. Aux États-Unis, l’esclavagisme se poursuivit jusqu’à la fin de la guerre civile en 1865, sonnant ainsi le glas de l’esclavage en Amérique du Nord. [L’Alliance de la Fonction publique du Canada]

Ressources pour la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine

Conversation transcanadien sure la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine « Reconnaissance, justice et développement : les peuples d’ascendance africaine et les Églises canadiennes ». Télécharger ici

Organisée par la conversation œcuménique DIPAA/IDPAD

Cet événement avait permis d’entendre:

  • Une conférence principale de la professeure Afua Cooper sur la
  • réalité du racisme systémique à l’endroit des Noirs actuellement au Canada et sur les défis qu’il pose aux Églises canadiennes.
  • • Des voix de chrétiennes et de chrétiens de partout au Canada, affiliés à différentes traditions, qui ont réfléchi sur l’importance de la décennie.
  • Des prières d’ouverture et de clôture façonnées par les expériences de personnes d’ascendance africaine au Canada et par des tr
    aditions originaires du continent africain.

Une vidéo des Nations unies: La Décennie internationale pour les personnes d’ascendance africaine  Télécharger ici

Des vidéos des faits saillants de  « Reconnaissance, justice et développement : les peuples d’ascendance africaine et les Églises canadiennes » Télécharger ici

Le guide d’étude Le guide d’étude qui accompagne les vidéos de « Reconnaissance, justice et développement : les peuples d’ascendance africaine et les Églises canadiennes » (offert en français et en anglais)Télécharger ici

Les pages Web des Nations unies sur la Décennie internationale pour les personnes d’ascendance africaine Télécharger ici

Un texte d’une page. Les thèmes de la Décennie : la « reconnaissance », la « justice » et le « développement » (en anglais seulement) Télécharger ici

From Chains to Freedom: Journeying Towards Reconciliation: (en anglais seulement) Published on the occasion of the 150th anniversary of the abolition of the slave trade by the British, this is a packet of materials on the slave trade and the practice of slavery in Canada for parishes, congregations and study groups including worship materials, biblical reflection, educational materials, children’s resources and much more. Télécharger ici

Forum for Intercultural Leadership and Learning “Resources for Ending Anti-Black Racism in Canada.” (en anglais seulement) Télécharger ici

Canadian Ecumenical Anti-Racism Network Info-sheet: The International Decade for People of African Descent. (en anglais seulement) Télécharger ici

Canadian Ecumenical Anti-Racism Network Resources for March 21 UN International Day for the Elimination of Racial Discrimination. (en anglais seulement) Télécharger ici

Canadian Council of Churches one page summary of  IDPAD initiatives in Canadian churches (June 2021) (en anglais seulement)  Télécharger ici

Pour de plus amples informations, veuillez prendre contact avec le Rev. Jonathan Schmidt, au Conseil canadien des Églises: schmidt@councilofchurches.ca / 416-972-9494 x207

Le Conseil canadien des Églises appuie la Décennie internationale pour les personnes d’ascendance africaine.